Quand Poudlard renaît de ses cendres...
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Nadra Neltaniel

Aller en bas 
AuteurMessage
Nadra Neltaniel
Première année
Première année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 255
Age : 26
Age réelle : Serdaigle
Date d'inscription : 15/10/2006

Feuille de personnage
Année: Première
Age: 11 ans

MessageSujet: Nadra Neltaniel   Ven 16 Mar - 14:42

Fiche de Présentations des élèves :

Nom, Prénom : Nadra Neltaniel

Date de Naissance : 14 novembre 1975

Age : 12 ans

Nationalité : Anglaise

Physique :

Nadra est une jeune fille plutôt belle et assurément fascinante. Elle a des cheveux noirs mi-longs qui ondulent légèrement autour de son visage, et qui sont particulièrement difficiles à coiffer. Sa chevelure prend en été un coloris d’un bleu-violet très sombre, dû aux reflets du soleil. La jeune fille aime à les laisser voguer librement sur ses épaules, et renonce parfois seulement à les coiffer, ce qui lui donne bien souvent un air un peu sauvage et négligé. Cela lui attire parfois les moqueries de certains de ses camarades, mais, ainsi que nous le verrons plus tard, elle s’en fiche comme d’une guigne et se moque intérieurement de ces imbéciles. Elle se sait belle, et assume ce rôle si difficile dans la société d’aujourd’hui. Elle laisse donc ses cheveux à sa guise, quoi qu’en disent les autres.
Les yeux de cette demoiselle sont mauves, d’un mauve bleuté charmant à regarder qui participe à cet air sauvage qui se dégage de son être tout entier et qui correspond si bien à son caractère.
Ils sont en forme d’amande, avec une minuscule pupille qui s’agrandit lorsqu’il fait nuit, lui donnant une allure pour le moins féline, et surmontés de fins sourcils placés hauts. Elle a un nez plutôt petit, étroit et bien découpé, qui débouche sur une bouche aux lèvres vives et colorées, vitalité qu’elle rehausse le plus souvent à l’aide de rouge à lèvre.
Son visage est ovale, encadré de près par sa chevelure d’obsidienne, et ses joues un peu rondes lui donnent un air enfantin, la faisant paraître plus jeune encore qu’elle ne l’est en réalité. Sa peau extrêmement pâle fait ressortir ses yeux et ses lèvres colorés, et exagère ses traits en faisant ressortir le moindre défaut du visage. Celui-ci n’en a cependant bien heureusement que peu, à part un grain de beauté à gauche de son nez, et une toute petite cicatrice sur le bord de son front, qu’elle tente tant bien que mal de cacher derrière ses cheveux.
Quant au reste de son corps, Nadra est un jeune fille particulièrement petite, avec seulement 1 mètre 40 à 11 ans. Par la suite, elle ne dépassera pas 1 mètre 55. Elle a une silhouette fine et une allure sportive, d’autant plus qu’elle porte souvent des survêtements et T-shirts de sport. Elle est plutôt musclée, et malgré sa taille et sa faible corpulence, elle ne passe que peu inaperçue tant est étrange la flamme vive qui brille dans ses yeux. Elle n’a que peu de poitrine, ce qui ne l’inquiète ni ne l’attriste pas le moins du monde. Enfin, lorsqu’elle n’est pas vêtue de vêtements de sport ou de l’uniforme de Poudlard, elle revêt volontiers une robe moulante de couleur noire. Elle ne porte par ailleurs que peu de bijoux, juste un bracelet en argent représentant un iris, fleur qui fut l’emblème de sa famille quand celle-ci comptait parmi les nobles d’Angleterre.
Elle marche toujours lentement, à son rythme, et avec un déhanché félin et gracieux, et est, particulièrement quand elle se déplace, captivante à regarder, et elle le sait et en profite parfois pour s’en amuser.


Signe particulier :

Nadra a en vérité un étrange don, encore qu’elle ait tendance à le considérer comme une malédiction. En effet, il lui arrive parfois, soudainement, d’opérer involontairement un « dédoublement » et de se retrouver « dans la peau » d’une autre personne. Ainsi, il lui arrive d’être en train de parler tranquillement avec quelqu’un puis, soudain, de se voir ainsi que le reste du monde par les yeux de la personne. Le seul autre moment où son pouvoir se met à l’œuvre est durant son sommeil. Il lui arrive alors bien souvent de voir des événements dont elle ne sait rien par les yeux de personnes qu’elle ne connaît pas le moins du monde. Elle ne perçoit cependant pas les pensées des gens qu’elle « habite ». Hélas, ce pouvoir est à double tranchant. Lorsqu’elle revient à son propre corps, et ceci est souvent tout aussi inattendu que son départ, elle est toujours immédiatement prise d’un terrible mal de crâne qui l’indispose pendant plusieurs heures, et, dans les cas les plus forts et les plus lointains de dédoublement, il arrive qu’elle perde connaissance. Elle tentera durant ses années à Poudlard de maîtriser ce don, mais ne pourra y parvenir qu’après de grands efforts, et certes pas avant sa sixième ou septième année.


Animal :

La jeune fille a pour autre don d’être capable de se métamorphoser en panthère. Elle devient ainsi une panthère au pelage d’un intense noir d’ébène, plutôt petite ainsi qu’elle l’est sous sa forme humaine, mais cependant robuste et puissante. Elle a de longs crocs acérés, et un regard vert fascinant et sauvage. Elle est sous cette forme d’un tempérament des plus méfiants et farouches, parfois agressive, et elle est une combattante redoutable. Elle se métamorphose relativement aisément, mais à parfois du mal à contrôler le caractère particulièrement difficile de l’animal.

Caractère :

La première chose à dire concernant Nadra concerne sans doute cet étrange mélange en elle de panthère indomptable (et indomptée) et de rêveuse créatrice. Ainsi, il s’agit d’une jeune fille des plus indépendantes, tenant à tous prix à décider de tout par elle-même, sans suivre ces groupes d’adolescents, ces « moutons », ainsi qu’elle les nomme bien souvent, qui oublient leur propre individualité, leur propre libre-arbitre pour ne tenir compte que de celui d’un « chef », ou parfois de la volonté collective. Elle reste ainsi souvent à l’écart des autres, sans pour autant refuser qu’on vienne la rejoindre. Ce n’est pas la solitude qu’elle recherche, mais la liberté, et s’il lui faut subir l’isolement pour y parvenir, alors tant pis pour la compagnie des autres. Elle se suffit à elle-même, c’est du moins ce qu’elle pense, et ne souhaite pas se faire influencer. A cela peut-on ajouter que, bien qu’elle en soit elle-même à peine conscience, la jeune fille est pour une raison qu’elle ignore anthropophobe, ou tout au moins misanthrope. Dans ses pires cauchemars, elle voit bien souvent une foule qui se précipite sur elle, ou ce genre de joyeuseté. Ces caractères, la misanthropie et l’indépendance, lui rendent bien difficile à supporter ce don que beaucoup pourtant pourraient lui envier, du fait que ses dédoublements arrivent n’importe quand, et l’immergent dans le corps d’un autre être humain, cette espèce si dangereuse, cette espèce qui lui fait si peur.
Cette adolescente est aussi particulièrement vive, et s’énerve assez facilement sur des sujets qui lui tiennent particulièrement à cœur. Elle est aussi très fière, et si elle prise le silence moqueur ou l’ironie en réponse aux moqueries ou aux critiques, elle n’hésite pas à se défendre avec verve et énergie si le besoin lui paraît s’en faire sentir. En outre, Nadra est une fille relativement lunatique, c’est à dire que son humeur est plutôt variable, et qu’elle peut en quelques secondes passer d’une colère noire au sourire le plus éclatant (et vive versa !)…
Il arrive aussi à cette enfant de faire preuve d’une certaine arrogance, considérant les autres comme inférieurs à elle s’ils ne réussissent pas telle épreuve ou tel exercice, mais elle se reprend généralement assez vite, et s’aperçoit que ses pensées sont exagérées et inopportunes.
D’autre part, Nadra est une enfant d’une prudence extrême, qui tourne souvent à une peur inconsidérée… Elle ne prend aucun risque inconsidéré, et ne peut pas comprendre ces casse-cou de Griffondors qui semblent trouver plaisir à risquer leur vie. Elle recherche avant tout le sécurité, et si sa fierté le lui permet, elle restera volontiers à l’écart du moindre ennui.
Mais cela, c’est sans compter un trait récurrent de son caractère qu’est sa curiosité. Il faut en effet bien peu de choses pour intriguer cette jeune fille, et elle cède bien souvent à toute bienséance pour espionner des gens qui parlent ou font des choses qui ne la concernent aucunement. Elle préfère cependant rester cachée dans ce genre de situation, et savoure avec grand délice la sensation de voir sans être vue des choses qu’elle aurait dû ignorer. Il va cependant de soi qu’elle va parfois trop loin, et s’attire des ennuis phénoménaux en se retrouvant plongée dans des histoires qui ne la concernent aucunement, et ce malgré sa discrétion et sa prudence.
On peut aussi noter que cette demoiselle est particulièrement ambitieuse, souhaitant avant toute chose laisser une marque dans l’histoire, et n’avoir pas vécu en vain. Elle voudrait devenir un personnage important, et est secrètement éprise de pouvoir, n’hésitant pas à user de manigances et complots pour parvenir à ses fins. Elle souhaite ainsi avoir un métier important, que ce soit dans le voie maléfique ou en oeuvrant pour le bien, cette dernière voie l’attirant davantage car elle est au plus profond d’elle-même imprégnée de certaines valeurs de justice, d’égalité et d’amour de son prochain qui l’empêchent d’aimer faire du mal aux autres. Elle choisira cependant cette route si toutes les autres se trouvaient fermées à elle, et si elle ne pouvait accéder à de hautes fonctions simplement à l’aide de ses capacités, car elle se sait intelligente et suffisamment rusée pour acquérir u grand nombre de choses grâce à cette intelligence.
Voilà donc pour la première partie de sa personnalité, la part féline, sauvage et impulsive, cette part qui toutefois cache une nature toute autre.
Ainsi, à ses heures perdues, Nadra est fascinée par la littérature et par les livres, et, même si elle n’en a jamais parlé à personne, elle a déjà secrètement écrit quelques nouvelles ou histoires qui lui plaisent assez.
Elle est aussi très intéressée par la philosophie, et connaît nombres d’ouvrage et d’hommes importants de cette noble discipline, et se permet elle-même certaines réflexions et préférences.
Par ailleurs, elle est passionnée de sport, quel que soit celui-ci, pratiquant à la fois l’escrime, l’équitation la natation et le base-ball, et sera certes ravie de découvrir le Quidditch.
Au surplus, cette enfant est une rêveuse affirmée, et est capable de rester des heures entières sans le moindre mouvement, simplement immergée dans son propre univers qu’elle partage d’ailleurs, et ainsi que nous le verrons plus tard, avec le fantôme qui lui sert de guide.
Enfin, Nadra a en elle un véritable amour du travail et de la connaissance, et serait capable de passer des heures à travailler si cela peut lui apporter quelque nouveau savoir. C’est une étudiante passionnée et inlassable, jamais fatiguée quand il s’agit d’apprendre.
Pour finir, et malgré tous ses défauts, Nadra est une enfant dotée d’un grand nombre de valeurs qu’elle n’enfreindrait pour rien au monde, et au premier rang de celles-ci vient la franchise. Elle n’est pas le moins du monde hypocrite, et dit toujours la vérité, qu’elle soit bonne à entendre ou pas, en face même des gens concernés, et parfois même de manière un peu trop abrupte.
Du point de vue de l’amitié, celle de Nadra est très dure à acquérir car elle a beaucoup de mal à faire confiance aux hommes, mais ceux qu’elle considère comme ses amis peuvent compter sur elle quelles que soient les épreuves qu’il lui faut endurer. Elle supportera cependant très mal la trahison d’un de ceux qu’elle aime, qui la ferait probablement retomber dans une misanthropie plus forte encore.

[j'ai mis toutes les sous-rubriques dans ce même paragraph,e j'espère que cela suffira...]






[PS: Je poste le début pour l'instant, pour une question de pratique, et je completerai au fur et à mesure d'ici la fin du week-end]


Dernière édition par le Lun 19 Mar - 12:29, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lynn Amésia
Deuxième année, fondatrice sadique
Deuxième année, fondatrice sadique
avatar

Féminin
Nombre de messages : 575
Age : 24
Age réelle : Serpentard
Age du perso' : Bois de saule,30 cm,Plume de griffons
Date d'inscription : 10/10/2006

Feuille de personnage
Année: 2 ème Année
Age: 12 ans

MessageSujet: Re: Nadra Neltaniel   Ven 16 Mar - 14:49

Contente de te revoir sur le forum miss !!! kaospompomr Bon pour le moment rien à redire ta fiche est parfaite xD

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-graph.great-forum.com
Nadra Neltaniel
Première année
Première année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 255
Age : 26
Age réelle : Serdaigle
Date d'inscription : 15/10/2006

Feuille de personnage
Année: Première
Age: 11 ans

MessageSujet: Re: Nadra Neltaniel   Ven 16 Mar - 15:02

Merci beaucoup!
(à vrai dire, j'ai tenté de venir plusieurs fois, et comme ça me marquait toujours que je ne pouvias pas accéder à la page, j'ai pensé que tu avais supprimé le forum... ^^ Heureusement, j'ai vu le nom du forum dans ton message perso msn, et je m'y suis bien-sûr précipitée!!^^)
Bref, je retourne écrire après cette petite pause...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nadra Neltaniel
Première année
Première année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 255
Age : 26
Age réelle : Serdaigle
Date d'inscription : 15/10/2006

Feuille de personnage
Année: Première
Age: 11 ans

MessageSujet: Re: Nadra Neltaniel   Lun 19 Mar - 12:57

Et voilà la suite tant attendue!!^^

Histoire :

Nadra naquit dans la demeure familiale, une maison plutôt grande de la campagne londonienne, par un sombre matin de novembre. Ses parents étaient aimants, et la grossesse comme l’accouchement se déroulèrent sans le moindre problème. Ils étaient tous deux issus de familles de moldus plutôt aisées, sans être toutefois vraiment riches. Le père, John, comme la mère, qui se nommait Elizabeth, avaient fait de longues études, le premier devint médecin et la seconde s’engagea dans le journalisme. Ils s’étaient rencontrés lors d’une conférence que donnait un confrère de John et à propos de laquelle Elizabeth devait faire un article. Ils parlèrent un peu, se proposèrent de se revoir, tissèrent peu à peu des liens de plus en plus forts, et l’homme finit par demander la journaliste en mariage. Ils étaient jeunes et heureux, et voyageaient beaucoup pour articles, conférences ou actions humanitaires. Ils décidèrent âgés tous deux d’environ trente ans d’avoir un enfant, et c’est ainsi que Nadra naquit. Ils vécurent heureux durant cinq ans, puis Elizabeth, qui s’absentait parfois plusieurs mois durant pour ses reportages, fut appelée pour un article en Amazonie. Elle s’en fut, laissant l’enfant à la garde de son mari, toujours pleine de joie, comme toujours lorsqu’elle partait pour son travail. Elle ne revint que quelques mois plus tard, porteuse d’un papier qui fit la une du journal dans lequel elle était employée. On lui envoya bien vite une bonne dizaine de commandes d’articles, et elle se réjouissait toujours de pouvoir exercer ce métier qui la passionnait tant.
Hélas, le destin en décida autrement. Liz, ainsi que la nommait toujours son mari, avait en effet contracté en Amazonie une maladie grave, presque inconnue jusqu’alors, et qu’on ne pouvait encore pas guérir. Une maladie mortelle, dans bien des cas. John dépêcha ses collègues les plus réputés, fit usage de ses relations dans les milieux les plus hauts placés afin de trouver quelqu’un qui pourrait guérir sa femme. Mais les avis étaient unanimes : il ne lui restait que quelques mois à vivre. Alors John s’en remit à la religion : il allait chaque jour prier à l’église, espérant de Dieu un miracle. Mais il n’y eut pas de miracle. Elizabeth Neltaniel s’éteignit trois mois plus tard, sur un lit de l’hôpital de Londres, laissant seuls sur terre une fille qui garderait pour seule trace de sa mère quelques photos et un bijou en argent qui se transmettait de générations en générations, et un mari qui ne serait plus jamais le même. Elle mourut le jour où sa fille prenait six ans. Jamais l’enfant ne pourrait fêter son anniversaire avec joie, jamais elle ne pourrait passer un anniversaire sans réunir le peu de souvenirs qu’il lui restait de sa mère, ni sans penser au vide que son départ avait creusé dans leur vie.
Son père avait cessé de travailler, enchaînant dépression sur dépression. Ils devaient désormais se contenter pour vivre d’une maigre pension, et Nadra prit l’habitude de s’occuper de son père et de la maison, l’entendant presque chaque soir pleurer dans la chambre qui avait été la leur, en contemplant les photographies qui restaient d’elle. Il s’excusait souvent auprès d’elle, mais il ne pouvait sortir de l’abîme de désespoir dans lequel l’avait plongé la mort de sa femme.
Ainsi, Nadra grandit, étudia, et sortit de l’épreuve que représentait la vie seule à s’occuper et à tenter sans cesse de consoler un père dépressif avec une réelle autonomie, associée à une volonté hors du commun à son âge.
Elle parvenait toutefois à mener ses études, avec un brio qui était pour son père une des seules sources de joie. Cela l’encourageait à continuer, et elle travaillait d’arrache-pied afin de pouvoir non seulement rendre son père fière d’elle, mais aussi pour pouvoir lui payer une vie plus facile, et le soutien qu’il méritait et dont il avait tellement besoin. Elle se destinait donc à des études plutôt courtes, même s’il aurait aimé la voir briller dans le métier qu’il aimait tant et qui avait été le sien, à savoir la médecine. Mais il leur fallait de l’argent, et il en fallait vite, car l’argent qu’ils avaient gardé du temps où sa mère faisait des articles et où son père recevait de prestigieux patients était presque épuisé, et leur pension ne suffisait guère à les nourrir. Ils étaient toutefois extrêmement fiers, et ne souhaitaient pas demander l’aide de quiconque, de même qu’ils ne pouvaient concevoir de vendre la belle maison dans laquelle Liz avait vécu.
Or donc, la vie était rude pour une fille aussi jeune que l’était Nadra, et une seule chose l’aida à tenir tout ce temps, et cette chose fut la foi qu’elle avait en la magie. Elle pensait en effet que le monde ne pouvait exister et tenir debout sans qu’il y ait quelque part une force plus puissante que celles qui se laissaient voir par les hommes. C’est d’ailleurs en partie grâce à cette foi que Fiorildi, le fantôme qui lui sert de guide l’a choisie, et pour d’autres raisons encore, mais cela sera détaillé un peu plus loin. Fiorildi la choisit donc, se manifesta à elle, lui expliqua que, grâce à son pouvoir, Nadra pourrait désormais user de la magie, et irait pour cela étudier dans l’école de Poudlard. Aussitôt, la jeune fille enthousiasmée tenta d’exercer la magie, et la première chose qu’elle fit fut de se métamorphoser en panthère, animal qui lui ressemblait tant. Elle fut fascinée lorsque le fantôme amusé lui expliqua que la métamorphose comptait parmi les dons que recevaient les élus des fantômes.
Nadra avait souri, puis s’était renfrognée. Elle ne pouvait abandonner son père seul, sans pouvoir lui apporter la moindre aide. Mais Fiorildi prit alors la parole, et elle lui dit que son père pourrait désormais être assisté et reprendre goût à la vie, car le fantôme de Liz errait dans la maison, et elle avait le pouvoir de la faire apparaître aux yeux du père, au moins pour une conversation, durant laquelle la femme pourrait rendre le goût de la vie à son mari.
Ainsi fut fait, et les deux amants parlèrent des heures durant, et John se sentit bien vite mieux, car, même s’il ne reverrait dorénavant plus sa femme avant sa propre mort, il savait qu’elle était là, tout près de lui, et qu’elle veillait.
Il accepta donc, et avec grand plaisir, que sa fille aille étudier la magie, puisqu’elle avait été choisie par un tel fantôme, et que c’était grâce à cette magie qu’il avait retrouvé l’espoir.
Ils reçurent peu de temps plus tard une lettre qui annonçait l’admission de Nadra à Poudlard, et se rendirent bien vite accompagnés de Fiorildi, au Chemin de Traverse, afin de faire les achats nécessaires à la scolarité à Poudlard.

Fantôme :

Nom, Prénom :

Elle se nomme Fiorildi, ce qui, dit-on, signifie en langage du Nord « papillon », et ne possède pas de nom, car à l’époque et à l’endroit où elle a vécu, il n’était pas coutumier d’en donner.

Histoire :

On ne sait pas tout de l’histoire de Fiorildi, car elle est de nature discrète, et ne se plaît guère à raconter sa vie passée, sa vie si lointaine maintenant.
Elle naquit il y a bien longtemps, il y a environ cinq siècles, dans un petit village de cette terre de glace et de flammes qui est maintenant nommée Islande. Elle était fille de pêcheurs, comme l’étaient presque tous les enfants de son village, mais présenta bientôt de grandes disposition pour la magie, et fut bien vite repérée par le chaman de la région, un grand sage du nom de Fjodùr, ce qui signifie « plume », qui la prit en apprentissage, et lui enseigna comment parler aux esprits, les invoquer et demander leur aide et leur protection. Elle devint bien vite l’une des maîtres en cette discipline, et une chaman des plus réputées en son pays, car son maître était très puissant et sage, et elle ne tarda pas à l’égaler, le dépassant même dans bien des domaines.
Cette magie était tout autre que celle qui est aujourd’hui enseignée à Poudlard, mais Fiorildi était curieuse d’esprit et habile dans tous les domaines de la magie, et elle voyagea de part le monde, devenant une magicienne des plus puissantes, des plus sages et des plus savantes.
Elle vécut ainsi jusqu’à un âge avancé, et mourut non loin de son village de naissance, sur cette terre d’Islande qu’elle aimait tant.

Raisons pour lesquelles il a pris votre perso’ :

Il y a pour cela plusieurs raisons. La première est bien sûr la foi, étonnante au vu de tous les malheurs qui s’étaient abattus sur elle, que l’enfant portait en la magie, et qui est la condition première de son destin de sorcière.
Ensuite, Fiorildi a apprécié le caractère à le fois sauvage et rêveur de la jeune file, et a été prise de compassion au vu de la triste situation dans laquelle elle et son père étaient plongés.
Enfin, la vieille chaman est intriguée par le bracelet que porte l’enfant, car elle a une fois durant sa grande vie connu et apprécié une femme qui portait le même, ou quelque autre en tous points semblables, et sa curiosité comme son intuition de magicienne l’instruisirent qu’il y avait là plus qu’une étrange coïncidence.

Famille :

Leurs réactions :
Son père fut ravi lorsqu’il apprit l’existence de la magie, non seulement parce qu’elle lui permit de reprendre espoir et goût à la vie, mais aussi parce qu’elle donnait à sa fille une voie qui semblait la fasciner, et dans laquelle elle ne pourrait que s’épanouir.

Père :
John Reuman, qui, chose peu habituelle, et pour les raisons qui seront citées plus tard, prit le nom de sa femme lorsqu’ils se marièrent, était un homme plutôt petit, partiellement chauve, d’allure aimable et aux yeux, du moins lorsqu’il n’était pas plongé dans ses déprimes, pétillants d’intelligence et de malice. Il fit des études de médecine, et excella bientôt dans ce domaine, tout au moins jusqu’à la mort de sa femme.
Il est originaire d’une famille aristocratique qui s’associa aux crimes des nazis durant la seconde guerre, et il ne put supporter de porter ce nom tant honni, et pria qu’on accepte qu’il prenne au mariage celui de sa femme, Neltaniel. Il se dit par la suite qu’il avait sans doute fait preuve de lâcheté, et aurait dû assumer son nom, son héritage et tout ce qu’il impliqua. Mais il avait renié sa famille, et été renié par elle, et il était impensable de faire marche arrière.
John est un homme sensible et délicat, et l’amour qu’il porte à sa femme est des plus purs et des plus forts qui se puissent voir.


Mère :
Elizabeth Neltaniel était une belle femme, plutôt petite de taille, mince et élégante, aux longs cheveux noirs comme l’ébène et à la peau de nacre. Sa fille lui ressemble énormément. Elle était originaire elle aussi d’une famille plutôt riche, dont le principal héritage était le bracelet d’argent portant l’emblème de sa lignée, une fleur d’Iris. Elle était l’aînée d’une famille de quatre enfants, et entreprit avec brio des études de journalisme, métier dans lequel elle devint rapidement célèbre de par son intrépidité et sa vivacité d’esprit.
Elle tomba amoureuse de John, et l’épousa, et comme il était lui plutôt sédentaire, elle lui laissait bien souvent leur enfant tandis qu’elle partait aux quatre coins du monde pour ses reportages.
Elle mourut par la faute d’une maladie inconnue, qu’elle attrapa lors d’un séjour en Amazonie, qui aurait pourtant pu s’avérer des plus positifs pour sa carrière.

Autres :

Projet :
Rien de particulier, sinon de réussir ses études le mieux possibles, et d’avoir ensuite le métier le plus prestigieux possible…

Métier souhaité plus tard :
Auror, espionne ou ministre…

Baguette :
Très souple, 21,5 cm, contenant un crin de licorne grise, très efficaces pour les enchantements.

Animal :
No one !

Maison(s) souhaitée(s) :
Elle n’est pas assez sociable pour être à l’aise à Poufsouffle, et les casse-cou de Griffondor sont pour elle des mystères… Elle pense donc, pour ce qu’elle sait des différentes maisons, être envoyée à Serdaigle ou Serpentard. Peu lui importe entre les deux, que le Choixpeau décide, elle ira là où elle aura le plus de chances de s’épanouir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guenièvre Misteria
Admin/Directrice
Admin/Directrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 62
Age : 24
Date d'inscription : 21/02/2007

Feuille de personnage
Année:
Age: secret ^^

MessageSujet: Re: Nadra Neltaniel   Mar 20 Mar - 8:20

Bienvenue sur le forum kaosheureu

fiche accepter ! je t'envoie le choipeaux content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Choixpeau
Répartisseur de Poudlard
avatar

Nombre de messages : 30
Age : 24
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: Nadra Neltaniel   Mar 20 Mar - 8:30

Hum...hum...ta maisons est trés dure à choisire...mais je pense que ou tu seras tu pourras apprendre...Car toute les maisons ont leurs défauds et leurs cqualitées...et les tiens t'amèneront à Serdaigle !

Félicitation et bienvenue sur le forum kaospompom
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nadra Neltaniel
Première année
Première année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 255
Age : 26
Age réelle : Serdaigle
Date d'inscription : 15/10/2006

Feuille de personnage
Année: Première
Age: 11 ans

MessageSujet: Re: Nadra Neltaniel   Mar 20 Mar - 8:50

kaospompom Merci beaucoup!!^^ kaospompom
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lynn Amésia
Deuxième année, fondatrice sadique
Deuxième année, fondatrice sadique
avatar

Féminin
Nombre de messages : 575
Age : 24
Age réelle : Serpentard
Age du perso' : Bois de saule,30 cm,Plume de griffons
Date d'inscription : 10/10/2006

Feuille de personnage
Année: 2 ème Année
Age: 12 ans

MessageSujet: Re: Nadra Neltaniel   Mar 20 Mar - 9:42

je déplace ta fiche ! bon RPG Wink

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-graph.great-forum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nadra Neltaniel   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nadra Neltaniel
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Renaissancia :: \*/Répartition\*/ :: Répartition des élèves :: Fiches acceptées-
Sauter vers: